Minnie Riperton

Publié le par Chloé.N

Dans les chanteuses à voix capables de faire monter les octaves, on connaît entre autres, Aretha, Whitney ou Mariah. Mais on connaît moins Minnie Riperton. Et pourtant, tous les fans de Quentin Tarantino ont déjà entendu l'un de ces morceaux sur la bande originale de Jackie Brown.

Originaire de Chicago, Minnie débute sa carrière très jeune, ce qui est très fréquent à cette époque outre-atlantique. A 14 ans, elle enregistre donc son premier disque de jazz et de rhythm and blues avec The Gems, un groupe uniquement composé de filles. En même temps, la très jeune Minnie travaille en studio en accompagnant dans les choeurs, The Dells ou Etta James. Mais Minnie cherche sa voie. Alors elle compose, écrit ses propres textes, couche sur papier ses émotions et trouve ainsi son style, en mettant en musique ses sentiments.

Fin des années 60, elle rejoint les Rotary Connection, un groupe de soul psychédélique dont le succès est modeste. Elle se lance alors en solo avec l'album Come To My Garden, entièrement composé avec son mari, également musicien, compositeur et producteur. Malgré les bonnes critiques, l'album n'est pas assez commercial. Pourtant avec ses 4 octaves et demie, Minnie aurait pu profiter de cette voix exceptionnelle pour rebondir, mais elle préfère se retirer de la scène pour se consacrer à sa famille.

En 1974, Minnie reprend le chemin des studios et devient la choriste de Stevie Wonder. Elle sort Perfect Angel, co-produit par Stevie Wonder. L'album sera porté par le titre Lovin' You, un immense succès. Deux autres albums suivront, sans parvenir à atteindre la popularité de son deuxième album.

Deux ans plus tard, Minnie annonce qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Elle devient alors l'ambassadrice de l'American Cancer Society. Malgré le stade avancé de la maladie, Minne continue à enregistrer, à multiplier les tournées. En 1979, elle sort un album sobrement intitulé Minnie. Elle décède quelques mois plus tard, à seulement 31 ans.

Un album posthume Love Lives Forever verra le jour un an plus tard.

"Perfect Angel“ - Epic - 1974

Minnie Riperton "Inside My Love" (Rhythm and blues)

Commenter cet article