“Prince, le cygne noir’ d'Alexis Tain

Publié le par Chloé.N

"Prince, le cygne noir" Alexis Tain - Editions La Découverte

J’ai décidé que je bosserai autant que possible pour devenir musicien et être le meilleur.

40 albums, 100 millions de disques vendus et 2000 titres encore inédits… La revanche du petit Prince de Minneapolis devenu un artiste hors norme.

21 janvier 2016. Dans une sorte de hangar qui sert de salle de concert, 1600 fans qui ont décrochés leur sésame en moins de dix minutes, sont réunis à Paisley Park pour assister à un “Piano & Microphone”. Une petite scène dépouillée, un tabouret, un piano, un micro et Prince.
Au cours de ce concert, Prince le Kid de Minneapolis se livre subtilement, lui si discret, en murmurant quelques mots, en dévoilant des pans de son passé comme une ultime confession donnant le point de départ à cette biographie.

Alexis Tain revient sur des aspects connus et d’autres moins pour les non fans de Prince. Il y a le virus de la musique que lui ont transmis ses parents, surtout par son père, pianiste le soir dans sa propre formation et mari infidèle invétéré ; l’enfant chétif épileptique à 7 ans qui passe une partie de son enfance balloté d’un domicile à l’autre, en passant par son admiration, un modèle déjà à l’époque, pour Michaël Jackson, l’enfant star dont l’enfance présente des similitudes avec la sienne et puis, et surtout la façon dont il s’est construit pour devenir la légende que l’on connaît.

Le petit Prince qui a beaucoup d’ambition finit par se comporter comme un roi. C’est un touche-à-tout qui contrôle tout, jongle entre ambiguïté et provocation. Celui que l’on surnomme le Mozart de la Pop ne se contente pas de s’enfermer dans un style particulier, il invente, il innove, produit à un rythme effréné jusqu’à devenir son propre producteur. Il n’hésite pas à bousculer les codes et l’industrie musicale, notamment en étant l’un des premiers artistes à se lancer dans le streaming musical.

Cette biographie, sans être particulièrement pointue, débute d’une manière originale : un concert pour point de départ pour raconter la vie, la discographie de Prince Rogers Nelson.
Elle évolue essentiellement autour des albums de l’artiste aux multiples facettes. Ponctuée de quelques anecdotes (sa façon de travailler, la religion, ses collaborations,…), on pourrait s’attendre à ce qu’elles nous dévoilent une nouvelle facette du Prince, eh bien non. Et c’est bien dommage…

Quant à passer du témoignage de Jean-Baptiste Mondino (photographe, réalisateur de clips) à Ophélie Winter (ex petite-amie), là tout d’un coup le soufflé tombe. Un peu comme si Kim Kardashian venait apporter une quelconque réflexion pertinente sur la musique de Kanye West, son rappeur de mari !!
Qu’on ne vienne pas me dire que des Manoeuvre, Katché, Nègre, Rigoulet,… pour ne citer qu’eux, n’ont pas un point de vue ou une analyse plus approfondie qu’une ex chanteuse de variété ! Sans parler de deux réflexions peu fines de l’auteur (et fan) qui n’apportent rien à cet ouvrage. Là, nouvelle fausse note…

Si comme moi, vous êtes un(e) fan de musique et/ou inconditionnel(le) de Prince, vous risquez de rester sur votre faim. Pour les autres, cette biographie vous permettra d’avoir une approche de la vie de cet artiste hors du commun, de son univers et de découvrir ses très nombreux albums.
Une chose est sûre, cet ouvrage ne manquera de vous donner envie de ressortir les vinyls (ou CD) et de pousser la musique à fond…

Merci aux Editions La Découverte

Prince, le cygne noir” d’Alexis Tain - Ed. La Découverte - 2017

Publié dans Prince, Biographie, Livre

Commenter cet article