Barry White

Publié le par Chloé.N

Le maestro de l'amour

Dans la famille Carter, je demande Barrence Eugène. Non, je vous rassure, ce n'est pas un cousin éloigné ou un frère caché de Jay Z. Non, je reconnais qu'avec un prénom pareil, ce n'était pas gagné et encore moins dans le milieu impitoyable de la musique.

Mais si je vous dis un colosse d'1m92, 150 kg de talent, une voix grave et profonde, pleine de sensualité, ça vous parle un peu plus ?

Le jeune Barry passe sa jeunesse à Los Angeles avec sa mère, célibataire. Ensemble, ils chantent le gospel à l'église et parallèlement, il se met au piano.

Mais à 10 ans, le gamin est loin d'être un ange. Il fait déjà partie d'un gang. A 17 ans, il écope de 4 mois de prison pour avoir volé des pneus de Cadillac. Il a cependant le déclic en entendant à la radio It's Now Or Never d'Elvis Presley.

A sa sortie de prison, il décide de tenter sa chance dans l'industrie musicale. Il intègre de nombreux groupes dans lesquels il chante. Mais rapidement, le jeune homme souhaite se lancer dans une carrière en solo. Son succès débute doucement en composant pas mal de chansons pour des groupes de rock, notamment pour Bobby Fuller Four.

Il rejoint le groupe féminin Love Unlimited (groupe fondé pour faire de l'ombre aux Supremes), pour lequel il compose Walking In The Rain et participe aux choeurs. C'est d'ailleurs dans ce nouveau groupe que le chanteur rencontre pour la première fois, Glodean James qui deviendra son épouse.

Peu après ce premier vrai succès, la 20th Century Records son nouveau label, qui recherche une voix masculine, fait naturellement appel à lui, et il accepte. Son premier album, I'm Gonna Love You Just A Little More est classé directement dans les meilleures ventes.

Il enchaîne avec ses nouvelles copines un morceau instrumental Love's Theme. Le succès est encore au rendez-vous. Barry jongle désormais entre sa casquette de chanteur en solo, de compositeur et de producteur.

Le colosse est un bourreau de travail. En 3 ans, il produit plus de 20 albums.

Son succès, notamment auprès de la gent féminine, il le doit à sa voix de velours, à la sensualité et à la volupté qui se dégagent de ses textes plus qu'explicites (pour exemples, Don't Make Me Wait Too Long, The Right Night, I'm Gonna Love You Just A Little More,...).

Il confie qu'en 1984, Marvin Gaye projetait une éventuelle collaboration avec lui pour un prochain album. C'était juste quelques semaines avant son assassinat.

En 1997, Barry fait de nombreuses apparitions dans la série Ally Mc Beal.

Avec 30 ans de carrière au compteur, Barry reçoit (enfin) en 1999 un Grammy Award honorifique. Une reconnaissance bien tardive de ses pairs.

Barry White qui incarnait l'une des plus grandes voix du disco et de la soul s'est éteint le 4 juillet 2003, jour de l'Indépendance américaine, à l'âge de 59 ans, en laissant derrière lui 8 enfants (de 3 femmes différentes) et des millions de fans endeuillé(e)s.

Barry White "Can't Get Enough Of Your Love" Live Taratata

Publié dans Soul, Disco, Biographie

Commenter cet article