Aretha Franklin

Publié le par Chloé.N

The Queen of Soul

C'est le 25 mars 1942, que cette future pianiste voit le jour à Memphis.

Gamine, c'est à Buffalo qu'Aretha grandit avant que la famille ne s'installe à Détroit. A 7 ans, sa mère quitte le foyer. C'est son père, pasteur, militant des droits civiques, qui élève ses 3 filles ; et les 3 gamines vont très vite pousser la chansonnette dans la paroisse paternelle.

A 14 ans, Aretha enregistre son premier album. La même année, elle met au monde son premier fils. Deux ans plus tard, elle connaît une nouvelle grossesse. Mais pour ne pas freiner la carrière naissante de la jeune maman, c'est la grand-mère qui s'occupe de ses arrières petits-enfants.

A 20 ans, Aretha part s'installer à New York où elle se fait remarquer par un producteur. Sortiront quelques titres, sans grand succès. Ce dernier tente d'en faire une chanteuse de jazz. En vain. Aretha décide alors de reprendre les succès de ses aînés.

Ne voyant pas le succès arriver, Aretha change de maison de disques et sa carrière décolle enfin avec I Never Loved A Man. Suivront la reprise d'Otis Redding, Respect, puis I Say A Little Prayer ; Think ; Chain Of Fools,... Elle enchaîne ainsi 10 titres en à peine un an et demi, tous classés dans le top 10. The Queen of Soul est née.

Sa petite soeur, Carolyn, n'ayant pas connu le succès de son aînée, se lance dans l'écriture de textes. Entre les deux soeurs, de nombreuses collaborations se feront, dont Ain't No Way, devenu un grand classique, maintes fois repris par les chanteuses à voix.

En 1972, Aretha rend hommage à son père avec l'album Amazine Grace. Elle continue son ascension avec les producteurs Quincy Jones et *Curtis Mayfield*. Entre-temps, Aretha convole en juste noce.

Fin des années 70, sa carrière est en demie-teinte. A la même période, son père est blessé lors d'un cambriolage à son domicile. S'ensuit un coma de 5 années où il finit par succomber.

Aretha claque une nouvelle fois la porte de son label et va signer ailleurs. Le succès revient, même si ses albums sont de plus en plus commerciaux. En 1980, elle figure au casting des Blues Brothers, où elle incarne le rôle de Mrs Murphy.

7 ans plus tard, Aretha revient aux sources avec un album de gospel intitulé One Lord, One Faith, One Baptism. La même année, elle est la première femme à faire son entrée dans le Rock & Roll Hall Of Fame.

Fin des années 80, elle enchaîne les duos, notamment avec Elton John, Eurythmics ou sa filleule, Whitney Houston. Assez surprenant soit-il que ce soit son duo avec George Michaël, I Knew You Were Waiting For Me, qui lui permet de décrocher un Grammy Award.

En 1994, elle en reçoit un autre pour l'ensemble de sa carrière. Quelques années plus tard, Aretha change une nouvelle fois de registre et se met à l'air du temps. Elle se frotte dans un style plus hip-hop avec A Rose Is Still A Rose, avec dans les choeurs Lauryn Hill et Faith Evans, ou encore avec A Deeper Love.

A l'aube du nouveau millénaire, Aretha reçoit du Président Clinton, la Médaille Présidentielle des Arts. 4 ans plus tard, c'est le Président Bush qui lui décerne la Médaille Présidentielle de la Liberté.

Depuis les années 2000, Aretha apparaît régulièrement aux côtés d'autres artistes pour des concerts caritatifs.

En 2007, elle sort (enfin) un album, de duos, Jewels in the Crown : All Star Duets with the Queen (rien que ça !!). Deux ans plus tard, on retrouve la Reine de la Soul chanter à l'investiture du Président Obama.

Il faudra attendre 2014 pour que la diva sorte enfin enfin de son silence. Avec une nouvelle fois, un album uniquement composé de reprises, Aretha Franklin Sings the Great Diva Classics, où elle réussit l'exploit de classer son 100ème titre dans le Billbord, avec la reprise du titre d'Adèle, Rolling In The Deep.

Il ne lui restait plus qu'à se produire devant le Pape. Chose fait en 2015, à Philadelphie.

Retrouvez la chronique sur Curtis Mayfield :

http://chroniquesmusique.over-blog.com/2016/02/curtis-mayfield.html

Aretha Franklin "Ain't No Way"

Commenter cet article